Interview : Antoine Leclercq, de l’incubateur à la ruche d’entreprise !

Le 26 juillet 2012 dans Blog, Interview thématique

Ce mois-ci, nous avons décidé d’en savoir un peu plus sur l’incubation des entreprises innovantes. Pour cela, Antoine Leclercq, lauréat 2011 et fondateur de la société Crezeo, a accepté pour nous de se prêter au  jeu des questions / réponses.

 

Où avez-vous été incubé ?

Crezeo a été premièrement incubé chez Cré’Innov, incubateur d’entreprises innovantes de l’Université de Lille 1. Nous avons ensuite fait un rapide passage à la Ruche Ciel, puis sommes aujourd’hui dans l’accélérateur d’Euratechnologies.

 

Qu’est ce qui vous a poussé à entrer dans un incubateur ?

J’ai choisi de rejoindre les incubateurs et accélérateurs de la région pour bénéficier d’un cadre et d’un accompagnement adapté à la création d’entreprise innovante. Cette typologie d’entreprise est particulière puisqu’évoluant dans un environnement technologique, concurrentiel, et juridique mouvant. Cela nécessite donc un suivi particulier et des compétences que nous avons la chance de trouver dans le Nord que ce soit à Euratechnologies, à Cré’Innov, ou au sein du Réseau des Ruches.

 

Pourquoi cet incubateur ci en particulier ?

J’avais choisi Cré’Innov à l’époque car il correspondait à mes attentes en terme d’environnement : proximité avec les laboratoires de recherche, avec mon ancienne école d’ingénieurs (TELECOM Lille1), suivi adapté.

 

Quelles sont les bénéfices que vous en avez tiré ?

 Le bénéfice principal est l’accélération de la maturation du projet. La richesse des échanges que je peux avoir avec l’équipe accompagnante ou les autres dirigeants permettent de renforcer la stratégie de l’entreprise et de la faire évoluer positivement.

 

Combien de temps êtes vous resté dans l’incubateur ?

Crezeo est resté 9 mois chez Cré’Innov.

 

Pourquoi être resté si longtemps ?

Une entreprise innovante, c’est comme un bon vin, il faut le garder un peu en cave pour qu’il prenne tout son caractère ;).

 

 Y a-t-il eu des synergies entre les différents incubés ?

 Oui. Les premières synergies viennent des échanges et des retours que chacun peut faire sur la stratégie de l’autre. Ensuite, nous sommes en train de créer avec certains incubés, les réseaux sociaux de leur activité. Nous avons initié aussi des réflexions pour intégrer des technologies développées par certains au sein de notre plateforme de réseau social professionnel.

 

Vous êtes sorti de l’incubateur fin 2011, pourquoi avoir intégré ensuite une ruche d’entreprise plutôt qu’un bureau classique ?

 En novembre 2011, j’ai choisi d’implanter Crezeo dans l’accélérateur d’Euratechnologies car l’accompagnement est parfaitement adapté aux entreprises innovantes dans le secteur des nouvelles technologies et notamment Internet / Web, réseaux sociaux, … Il existe peu d’expertise dans la région sur ces sujets, mais Euratechnologies rassemble de nombreuses entreprises de ce secteur et l’expérience de l’équipe d’accompagnateurs est idéale pour accompagner le développement des projets comme celui de Crezeo. Je remercie chacun d’eux au passage.

 

Y a-t-il eu des synergies entre les différentes entreprises de la ruche ?

 Oui, la réponse est en lien avec les synergies avec les incubés car toutes les entreprises avec lesquelles nous travaillons aujourd’hui sont passées de l’incubateur à l’accélérateur ou à la ruche.

 

 A propos de Crezeo

Crezeo est une société qui a pour vocation de créer des réseaux sociaux métiers à destination des professionnels. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à vous rendre sur la fiche de Crezeo.

 

Les liens :

-          L’incubateur Cre’innov

-          La Ruche Ciel

-          Euratechnologies

 

Clémence Leplat

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− 1 = trois

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>