Portrait de lauréat – Isabelle Vanwaelscappel, portrait d’une femme chef d’entreprise qui n’a pas froid aux yeux !

Le 18 juin 2012 dans Blog, Portrait de lauréat

Société 3e MondeIsabelle VANWAELSCAPPEL, lauréate 2011 a crée son entreprise 3e Monde avec son associé Matthias VIRY en partant d’un concept innovant. Il s’agit d’une société basée sur le conseil et l’édition de plateformes sociales dédiées à la collaboration et au management des actifs immatériels en entreprise. Elle nous dévoile aujourd’hui la genèse de son projet, les difficultés qu’elle a pu rencontrées mais aussi cette envie d’entreprendre qui l’habite depuis toujours.

 

Peux-tu nous expliquer ton parcours avant de devenir entrepreneur ?

A la base, j’ai fait des études en productique automatique informatique industrielle. Puis, je suis rentrée chez Sopra Group au poste de développeur. Pendant 10 ans, je n’ai cessé d’évoluer jusqu’au poste de directrice d’un département technique à la Mondiale.

Après avoir acquis toutes ces compétences, je me suis demandée ce que cela donnerait dans une PME. C’est donc comme cela que je suis arrivée chez Advens (société spécialisée dans la sécurité de l’information). J’y suis restée 4 ans et demi au poste de responsable du patrimoine immatériel.

 Comment t’est venue l’idée pour créer 3e Monde ?

J’ai depuis toujours voulu créer ma propre entreprise et ça depuis mon plus jeune âge. Tout au long de mon parcours, j’ai acquis de multiples compétences mais je n’avais pas encore l’idée totalement fondé, et puis j’ai rencontré Matthias, mon associé. On a travaillé sur un sujet, sur une idée, sur une passion commune par rapport à ce que l’on vivait. C’est donc comme ça que nous est venue l’idée de 3e monde.

 Une fois passé le stade de l’idée, qu’est ce qui pousse à se lancer alors qu’on a un emploi et une situation stable ?

C’était naturel ! C’est un chemin qui s’est construit et puis j’ai passé le cap. Ma vie aurait été un échec si je n’avais pas pu le faire.

 Du stade de l’idée à la concrétisation du projet, quelles ont été les difficultés que tu as pu rencontrer ?

La plus grande difficulté est de faire comprendre ce que l’on fait ! Si on avait une activité moins immatérielle, moins conceptuelle, on arriverait plus facilement à la communiquer à nos banquiers. Et par conséquent, ça aurait été plus simple pour obtenir les financements. Par ailleurs, le discours à adresser à un financier n’est pas du tout le même qu’à une toute autre personne. Dommage que nous n’ayons pas pu assister avant aux LMI DAYS, cela nous aurait bien aidés !

 Au quotidien, être une maman chef d’entreprise de 4 enfants plutôt facile à gérer ?

Tout est question d’organisation, quand on veut on peut ! On fait son planning, on fait sa gestion et ça roule. Il faut avouer que parfois c’est compliqué, il faut tout anticiper et savoir gérer ses priorités. Mais moi je me dis tout le temps, il ne faut pas se poser de questions, à partir du moment où tu fais un choix, il faut agir. Si l’on passe un temps fou à réfléchir, c’est du temps de perdu pour l’action. Par conséquent, à un moment donné, il faut savoir prendre du recul et une fois que les décisions sont prises, il faut y aller et foncer !

 Aujourd’hui si tu devais recommencer, le referais-tu de la même manière ?

Non, je ne le referai pas de la même manière. Je veillerai à ne pas surestimer autant mon budget prévisionnel (budget x3 ou lieu de x2) et je simplifierai mon discours dès le départ auprès des financeurs. On a souvent l’impression que plus notre concept est compliqué, plus cela veut dire qu’il est différent et innovant. Mais en fait, rien tel que la simplicité car si c’est simple, ils peuvent comprendre.

 Est-ce un obstacle d’être une femme dans le monde de la création d’entreprise ?

Pour moi, ce n’est justement pas un obstacle mais une chance. C’est une richesse d’être une femme dans un milieu où il n’y a que des hommes et on fait du coup beaucoup plus attention à vous.

 

>  Pour en savoir plus sur l’activité de Isabelle VANWAELSCAPPEL et Matthias VIRY, rendez-vous sur la fiche de 3e Monde.

 

Clémence Leplat

 

 

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


huit × = 16

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>